Home » Bandes dessinees,LA BANDE DESSINEE » Fahrenheit 451, l’adaptation BD autorisée par Ray Bradburry [Casterman]

Fahrenheit 451, l’adaptation BD autorisée par Ray Bradburry [Casterman]

Dans le futur, la société a banni toute forme de littérature et posséder un livre ou des écrits est un crime. Guy Montag, en charge de brûler ces livres désormais interdits, décide un jour d’en subtiliser et de les lire.

451° Fahrenheit est la température à laquelle le papier brûle.

Afin de protéger la société et de préserver la sécurité et la tranquillité de la population, les livres ont été déclarés néfastes puis interdits. Les idées qu’ils véhiculent plus souvent des aspirations pour des rêves inaccessibles, des contes invraisemblables, des sujets polémiques ou soumis à discussion, semant le doute chez les lecteurs. C’est ainsi que les pompiers sont devenus des brigades chargées de débusquer les bibliothèques illégales des particuliers et de les brûler en autodafés. Guy Montag est pompier. Il n’éteint plus les incendies, il les provoque. Montag aime son métier.

Un soir en rentrant chez lui, il rencontre Clarisse McClellan, sa jeune voisine. Cette première discussion avec la jeune fille semblant vivre dans un monde différent du sien l’interpelle lui reste en mémoire, sa dernière question sans réponse en suspens. Est-il heureux ? Sa femme a fait une overdose et le lendemain il est confronté à une vieille dame qui préfère s’immoler avec ses livres. Affecté par cette image, il commence tout juste à se demander en les livres semblent si importants. Il commence à avoir envie de les ouvrir, de lire.

La première adaptation autorisée par l’auteur.

Adapter Fahrenheit 451 n’est pas une chose aisée. Le roman de Ray Bradburry est adapté pour la première fois en BD, le résultat d’une étroite collaboration entre l’auteur et Tim Hamilton qui retranscrit avec succès l’ambiance particulière du roman d’anticipation. Le dessin est saisissant et le résultat époustouflant. On plonge dans ce livre, happé par une mise en page efficace libérée des standards de la BD. Le trait d’Hamilton est relativement épuré et joue sur d’importants contrastes, par moment presque saturés.
Un roman graphique de 160 pages qui donnera à ceux qui n’auraient pas lu le livre, l’occasion de découvrir un chef d’œuvre qui défend ardemment la liberté de penser dans un monde totalitaire qui n’a plus conscience de l’être. Le monde de Bradburry n’est pourtant pas si différent du nôtre. Mais en se détournant de la magie du papier a pris un tournant décisif pour nous offrir une vision des plus effroyables de l’avenir.
Ecrit en 1953, Fahrenheit 451 fut adapté au cinéma par François Truffaut 10 ans plus tard, mais il aura finalement fallu attendre plus de 50 pour le voir adapté sur l’autre support papier existant.

Un classique de la littérature (et pas seulement de la science-fiction), intelligent et un plaidoyer en faveur des mots.


Auteur : Ray Bradburry
Dessin : Tim Hamilton
Editeur : Casterman
Collection : Ligne Rouge
ISBN 978-2203032941
Prix : 16 €
Date de sortie : 19 mai 2010

About the author