Home » A la une,LA BANDE DESSINEE,Manga » [Critique] Mr. Nobody, l’omniprésence d’un manque

[Critique] Mr. Nobody, l’omniprésence d’un manque

banniere_mrnobody1

Lorsqu’un mystérieux individu entre en contact avec un détective privé celui-ci se retrouve brutalement confronté à son passé.  Du Japon à la Russie profonde, premiers pas dans un véritable polar noir, Mr. Nobody.

mr-nobody_couvKawai un détective privé qui travaille en agence. Le jour même où il demande la main de sa compagne à son père il reçoit un coup de téléphone de son patron. Il a accepté pour lui une affaire payée grassement. Comme prévu Kawai reçoit un coup de téléphone du mystérieux client qui lui présente un étrange cas de figure. La voix au téléphone lui remémore l’étrange souvenir d’un match de baseball. Il serait la seule personne capable de se souvenir de ce fameux match. Le seul ? Visiblement pas… Le client formule une série d’instructions l’envoyant en Russie en lui promettant qu’une fois sur place tout deviendra clair. Comment refusé ? Ainsi Kawai débarque en Russie dans un hôtel sordide perdu au milieu d’une forêt reculée. Trois hommes et une femme attendent déjà sur place. Ils attendent le mystérieux Mr. Nobody. Il ne faudra pas plus de quelques minutes pour que tout bascule… Kawai n’a qu’un instant pour réagir et prendre la fuite. Mais qui est l’ennemi, qui est sa cible et surtout qui les a réunis pour les envoyer vers une mort certaine ?

Doki-Doki propose un manga qui sort des sentiers battus. Gou Tanabe est un habitué des univers particuliers et pointus. Il plante en quelques cases une ambiance qu’il entretiendra tout au long de son thriller. Il sort des craquants habituels pour raconter en trois tomes une histoire qui s’annonce d’ores et déjà déroutante.

Entre le passé obscur du personnage principal et le dessin fin, soigné et noir le décors est planté. L’action est trépidante. Malgré un manque de clarté sur quelques séquences, la tension ne se relâche jamais. L’action est au rendez-vous et l’angoisse palpable. L’écriture est fluide et dynamique. Les personnages expressifs. Gou Tanabe sait maintenir son suspens avec un récit bien construit. Mr. Nobody intrigue et on plonge avec Kawai dans l’enfer d’une course poursuite à l’ennemi invisible. Mr. Nobody se lit d’une traite tant on est happé. Le triller est brutal et sans concession. Sa simplicité fait sa force. On s’interroge au même rythme que le personnage bien campé par Kawai. Ce premier tome sur trois est des plus prometteurs. Espérons une suite toute aussi intense.

mr-nobody_planche

Auteur : Gou Tanabe
Format : 11,5 x 17,5 cm – 192 pages 
Nb de volumes : 3 [série terminée] 
Editeur : Doki-Doki 
ISBN : 978-2-81893-101-1 
Genre : Seinen 
Prix : 8,95 € 
Date de sortie : 14 mai 2014

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.