Home » A la une,LA BANDE DESSINEE,Manga » [Lu !] Orbitaria tome 1

[Lu !] Orbitaria tome 1

[tab name= »Fiche »]

Orbitaria_1_couv Titre : Orbitaria
Scénario : Ooi Masakazu
Dessin Ooi Masakazu
Editeur : Doki Doki
Format : 13 x 18 cm – Couleurs – N&B
Collection : Seinen
Genre : Science-fiction
Date de sortie : 13 mai 2015
EAN : 978-2818933657
Prix : 7,50€
Nb de volumes : 4 (série terminée)

© Mei Nagano 2014 / SHINCHOSHA PUBLISHING CO.

 

Résumé éditeur

[pullquote]Une aventure trépidante au coeur d’une incroyable cité-robot.[/pullquote]

Dans l’Angleterre de la révolution industrielle, Monica, une jeune fille pauvre, est engagée comme femme de chambre dans la grande villa d’un riche gentleman, qui lui donne pour mission de veiller sur Evan, son nourrisson. Mais suite à la disparition en haute mer de son protecteur, Monica est chassée de la villa, et doit retourner vivre dans les bas-quartiers. Un an après ce revers de fortune, Monica retrouve le petit Evan et découvre avec stupeur que la tombe de son ancien maître est vide. Remplie d’espoir que son bienfaiteur est encore en vie, Monica décide de se lancer à sa recherche et embarque sur un bateau à vapeur avec Evan dans les bras. Mais l’aventure semble semée d’embûches…

 

Les volumes de la série
 Orbitaria_1_couv couv_neutre couv_neutre  couv_neutre

[/tab]
[tab name= »Critique »]
MANGA – Orbitaria le nouveau titre des éditions Doki Doki relève-t-il le défi ?

Orbitaria_1_couv

Al est en dernière année scolaire. C’est un jeune rêveur passionné de mécanique qui tente de construire son propre robot. Il y passe ses journées depuis son entrée au collège. Entouré de ses amis la belle Chityak, Gupta, le premier de la classe, Pagan un sportif accompli. Tous les quatre abordent la fin de l’année avec bonne humeur et détermination. Al a bien dû mal à faire fonctionner son robot il finit par y parvenir et s’apprête lui aussi à quitter le collège avec les honneurs. Mais lorsqu’il fait connaissance au cours d’un rêve de Walfran une jeune femme énigmatique qui vient de détruire sous ses yeux une machine piloté par un homme, elle lui confie un pendentif. A son réveil il l’a toujours en sa possession… Qui est Walfran ? A la fin de ses études lui et tous les internes vont avoir une terrible révélation et découvrir qu’il ont toujours vécu à l’intérieur du robot géant Orbitaria. Qu’est ce qui relève du rêve et de réalité ?

Orbitaria démarre de manière assez classique mais bien construite puisque dans ce lycée, on fait la connaissance de Al, un mordu de mécanique, et des relations qui l’unit aux autres personnages. On comprend rapidement les personnalités de chacun. Malheureusement l’auteur s’embarrasse de scènes inutiles qui viennent alourdir l’histoire comme la situation compromettante dans laquelle sont surpris Gupta et Chityak. C’est finalement après la cérémonie de fin d’étude que le scénario prend vraiment sa direction définitive vers un récit de science-fiction.

Avec des enjeux comme la prise d’indépendance, Orbitaria présente un monde totalitariste dirigé par une caste d’adultes administrateurs qui ont réduit les autres en esclavage. En attendant un hypothétique élu capable de faire fonctionner l’état-robot Orbitaria, le collège est le lieu pour former et détecter les pilote les plus prometteur, c’est surtout un là que chacun est formaté pour obéir et accepter son futur destin.

Masakazu Ooi, dont c’est ma première œuvre à sortir en France, est peut-être un peu ambitieux. L’indépendance et l’émancipation sont deux thèmes et enjeux majeurs de cette œuvre prévue en seulement 4 volumes. Le mangaka va trop vite et son univers en devient confus. L’action est rythmée mais l’intrigue difficile à suivre, mal conçue. Si bien que tout se déroule à un rythme effréné, s’enchaine un peu n’importe comment sans véritable bases. Heureusement que le dessin, bien qu’inégal, est frais et globalement réussi et donne plutôt envie de s’accrocher malgré un fan service dont on se serrait également bien passé.

A suivre dans le tome 2 mais pas sûr qu’Orbitaria s’impose comme la nouvelle référence SF de Doki Doki.

Auteur : Ooi Masakazu
Format : 13 x 18 cm – 190 pages – Couleurs – N&B
Editeur : Doki Doki
Collection : Seinen

EAN : 978-2818933657
Prix : 7,50€
Date de sortie : 13 mai 2015

[/tab]
[tab name= »Extrait »]

Lire un extrait

Orbitaria_1_couv

 

 

 

 

 

 

 

 

[/tab]
[tab name= »Images (9) »]

Les images de la série

[/tab]
[end_tabset]

 

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.