Home » A la une,LA BANDE DESSINEE,Manga » [Lu !] Jumping ! Tome 1 – Akata

[Lu !] Jumping ! Tome 1 – Akata

Titre : Jumping T1
Scénario : Asahi Tsutsui
Dessin : Asahi Tsutsui
Éditeur : Akata
Format : 11,2 x 17,6 cm – 176 pages – N&B
Collection : M
Genre : Equitation, Réinsertion, Romance
Date de sortie : 8 juin 2017
EAN : 978-2-36-974219-7
Prix : 6,95€
Nb de volumes : 1 (en cours)

JUMPING © 2015 by Asahi Tsutsui / SHUEISHA Inc.

 

Résumé éditeur

À cause de son écriture très peu soignée, Ran a toujours été la risée de ses camarades de classe. Et pour ne rien arranger, depuis qu’elle a raté ses examens d’entrée à l’université, la jeune femme vit enfermée chez elle, ne sachant plus quoi faire de sa vie. Heureusement, Sayuri, sa seule véritable amie, décide de l’embarquer de force à Aomori, région plus reculée du Japon, où elle fait ses études. Elle y fréquente notamment le club équestre, en parallèle de ses études. Au contact des membres du club d’équitation, mais aussi des chevaux, Ran va, malgré son manque d’assurance, retrouver goût à la vie !

 

Les volumes de la série
 

MANGA – Ran est une jeune femme au parcours scolaire un peu chaotique qui la pousser à se replier sur elle-même. Avec Jumping d’Asahi Tsustui, les éditions Akata renforcent leur catalogue sur des titres aux thématiques puissantes comme ici la réinsertion sociale. Plus qu’un shojo, Jumping veut présenter des personnages meurtris qui ne demandent qu’à renouer des liens. Bilan d’un premier tome clair qui réussit à lancer la série.

Ran a toujours été une élève médiocre et repliée sur elle-même notamment à cause d’une écriture désastreuse dont elle a honte. L’adolescente s’est toujours refermée sur elle-même et tout fait pour être la plus effacée possible afin de passer inaperçue.  Son dernier échec à l’entrée à l’université a fini de la couper du monde. Sa seule amie Sayuri a décidé rompre ce cercle vicieux et de la sortir de son statut d’hikikomori (personne sans liens sociaux).  Devant la détermination de son amie et passé le choc lorsqu’elle réalise qu’elle seule n’a pas évolué dans la vie, Ran décide de se prendre en main de de rejoindre Sayuri une petite ville en pleine campagne japonaise où elle va à l’université. Pour la première fois depuis bien longtemps, la passion pour les chevaux de Ran reprend le dessus sur ses angoisses et a un véritable coup de cœur pour Sugaru, un cheval du club. Ainsi, dans le club d’équitation que fréquente Sayuri, Ran se prend à croire qu’elle pourrait peut-être recommencer à vire. Mais a-t-elle sa place dans le club ?

Les mangakas ont toujours su exploiter des thématiques très diverses pour développer des sujets riches dans leurs séries. Cette fois, c’est l’équitation qui sert de toile de fond. Une première pour la France qui n’avait pas encore de titre, même purement sportif, consacré à cette discipline. Avec Jumping Asahi Tsutsui plonge ses lecteurs dans le monde des équidés à travers un club sportif qui participent à des concours équestres et le retour à la vie scolaire avec le monde de l’université.  Avec ce premier tome, l’auteur n’oublie pas qu’elle est dans un shôjo et dessine les contours d’une romance. Malgré tout, Asahi Tsutsui réussit à livrer un volume équilibré et particulièrement intéressant car ce sont bien les chevaux comme moyen de se réinsérer et de renouer avec les autres qui restent le cœur du sujet.

A Anamori, les membres du club sportif sont tous des étudiants en sections scientifiques (vétérinaire, zoologie…) passionnés d’équitation qui participent en parallèle de leurs études à des concours hippiques. Pour Ran, la découverte du club et la confrontation avec les chevaux vont raviver chez elle son goût pour ces animaux. La jeune femme va découvrir les relations étroites et de confiance qui lient les cavaliers à leurs montures, une complicité dont elle va rapidement découvrir les bienfaits. Ran est une héroïne très attachante. Son manque cruel de confiance en elle la fait de douter à plusieurs reprises. Mal à l’aise car trop bien accueillie, elle va vouloir fuir la ville d’Aomori avant de réaliser ce qui est réellement important pour elle.

L’auteure prend donc le soin de traiter avec détails et ambition l’équitation sous l’angle sportif et l’héroïne se retrouve en plus catapultée dans un univers de beaux garçons sportifs. Des ingrédients bien dosés mais bien présente pour mettre en place les premières touches de romance sans pour autant négliger un véritable background pour chacun des personnages secondaires. A commencer par le beau cavalier Hinigata, le propriétaire de Sugaru, marqué par une histoire difficile qui semble percevoir en Ran un moyen inattendu d’avancer.

Le dessin est réussi, Ran passe toutes les formes de malaise qui sont retranscrites avec efficacité. Le design est des personnages est agréable et ils se reconnaissent facilement. La mangaka a, en outre, soigné le dessin et l’anatomie des chevaux, et reproduit avec réalisme les compétions et les différentes disciplines.

Au final ce premier tome offre une alternative aux classiques shôjos d’histoires d’amour et s’inscrit davantage sur les mangas aux thématiques plus graves et plus profondes. On est séduit par Ran et on espère la voir s’épanouir. Jumping est un série agréable et émouvante qui demande à être suivie.

Scénario : Asahi Tsutsui
Dessin : Asahi Tsutsui

Format : 11,2 x 17,6 cm – 176 pages – N&B
Editeur : Akata
EAN : 978-2-36974-219-7 
Prix : 6,95 €
Date de sortie : 8 juin 2017

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *