Home » 9 - 12,A la une,LA BANDE DESSINEE,Manga » [Lu !] Card Captor Sakura – Clear Card Arc, tome 1

[Lu !] Card Captor Sakura – Clear Card Arc, tome 1

Titre : Card Captor Sakura – Clear Card Arc T01
Scénario : Clamp
Dessin : Clamp
Éditeur : Pika
Format : 160 pages – 12 x 18 cm – N&B
Collection : Shôjô
Genre : Fantastique
Date de sortie : 15 novembre 2017
EAN : 978-2811637781
Prix : 6,95 €
Nb de volumes : 2 (en cours)


 

Résumé éditeur

Au mois d’avril, alors que les cerisiers sont en pleine oraison, Sakura entame son année de cinquième. Elle est folle de joie de retrouver son cher Shaolan, revenu au Japon, qui fréquente le même collège qu’elle. Mais une nuit, elle fait un rêve étrange… À son réveil, toutes ses cartes sont devenues transparentes ! C’est le début d’une histoire inédite, celle des mystérieuses Clear Cards !

 

Les volumes de la série

MANGA – Si les Clamp ont laissé quelques projets en plan, elles sont de retour avec leur œuvre la plus connue. Après avoir créé les suites de XXX Holic puis de Tsubasa Reservoir Chronicle, c’est au tour de la petite magicienne Sakura de grandir et de faire son entrée au collège dans le nouveau cycle de Card Captor Sakura – Clear Card Arc qui vient de débuter aux éditions Pika.

Publié en France entre 1996 et 2000, le manga Card Captor Sakura a connu un succès fantastique boosté par une adaptation en série animée réalisée par le studio Madhouse. Successeur pour une génération de Sailor Moon, la magical girl Sakura a fait les belles heures de la chaîne M6 ce qui lui a valu son statut si populaire aujourd’hui. Pour les 20 ans de l’héroïne, Clamp a décidé en 2016 de relancer les aventures de la chausseuse de cartes avec un nouvel arc.

Sakura rentre en 5e au collège Tomoeda. Sur le chemin, elle a l’heureuse surprise de découvrir Shaolan de retour au Japon pour rester auprès d’elle. Mais cette bonne nouvelle s’accompagne d’un autre bouleversement dans sa vie. La chasseuse de cartes se met à faire des rêves étrangers dans lesquels un être étrange et mystérieux se tient au centre de cartes transparents. Le rêve rattrape la réalité quand Sakura s’aperçoit que ses cartes sont elles aussi devenue transparentes perdant par-là même leurs pouvoirs. Sakura se voit confier une nouvelle clé pour se lancer dans une nouvelle chasse aux cartes ! Il est temps de  libérer le sceptre et de conquérir les cartes ! Mais d’où viennent-elles ?

Les Clamp réussissent haut la main à nous replonger dans les aventures de Sakura. De l’eau a coulé sous les ponts. Et, pourtant tant d’année après avoir découvert le manga lors de sa première publication, si on pouvait redouter la reprise d’un classique, les doutes sont vite balayés. Suite directe de la première série, le manga démarre là où le précédent s’arrêtait. Si les lecteurs de la première heure auront parfois le sentiment d’avoir pris un coup de vieux cela s’estompe rapidement tant la nostalgie est menée avec une main de maître.

 A la manière des personnages qui se retrouvent, le lecteur vit également ses retrouvailles avec Sakura et son univers. Rien ne semble avoir bougé. Simplement comme si le temps reprenait sa course. Clamp réintroduit avec fluidité chaque personnage que l’on a tant aimé, l’un après l’autre, lui donnant le temps de se mettre en lumière. On retrouve avec plaisir les taquineries de Toya envers sa petite sœur, Tomoy et sa passion des costumes, Kero, Yukito et Yue. Elles n’oublient pas de faire évoluer la relation de Shaolan et Sakura maintenant plus âgés et touchants.

Bien sûr ce premier volume reste un tome d’ouverture destiné à planter le décor. Les personnages sont bien présent (même Eriol) mais quat est-il de l’intrigue ? Des nouvelles cartes et une nouvelle chasse ? les mécaniques scénaristiques qui ont fait de Sakura un classique des magical girls fait toujours recette. On attend cependant que les mangaka profiteront de cette nouvelle immersion dans l’univers de Sakura pour y apporter de nouveaux développements et plus de profondeur ainsi que nouveaux personnages. Les non-dits déjà introduits par Shaolan et Eriol, qui semblent savoir ce qui attend leur amie, contribuent en plus du mystérieux individu des rêves à dessiner les contours de l’intrigue sur des bases efficaces. Magie, mystères, amour, les mêmes éléments sans pour autant dénaturer l’œuvre d’origine.

Au dessin, les mangakas conservent le style de Sakura. Le dessin est un peu plus appuyé et les personnages ont peu évolué physiquement, juste ce qui ‘il faut pour grandir. Les planches que l’on tourne avec délectation, sont quant à elles toujours aussi belles et fourmillent de détails délicats.

Saluons également le soin apporté à l’ouvrage et la traduction par les éditions Pika. Fédoua Lamodière, qui a réalisé le travail de traduction, a su retrouver tout ce qui faisait la saveur de l’œuvre il y a 20 ans. Même expressions, mêmes accents comme les « Woééé » de Sakura et les « pitchoune » de Kéro. Tout y est pour ne pas rompre la continuité entre les deux séries dont la première adaptation avait déjà su faire preuve d’inventivité pour à la fois traduire et restituer les particularités du japonais et des accents régionaux.

Le premier tome de Card Captor Sakura – Clear Card Arc offre un bon moment. Les Clamp réussissent à replonger le lecteur dans l’univers de Sakura en maîtrisant la transition entre les deux séries. Disponible au prix de 6,95 euros dans toutes les bonnes librairies, il serait fou de se priver du retour brillamment réussi de Sakura.

 

Scénario : Clamp
Dessin : Clamp

Format : 12 x 18 cm – 160 pages – N&B
Editeur : Pika
EAN : 978-2811637781 
Prix : 6,95 €
Date de sortie : 15 novembre 2017

 

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.