Home » A la une,Bandes dessinees,LA BANDE DESSINEE » [Lu !] Le Prince et la Couturière, un conte moderne plein d’audace

[Lu !] Le Prince et la Couturière, un conte moderne plein d’audace

COUP DE CŒUR 

BANDE DESSINEE – Akiléos a dégoté une pépite. Le Prince et la Couturière, le dernier né de l’illustratrice Jen Wang, est un one-shot audacieux qu’elle scénarise également pour livrer sa version du conte de fée moderne. Loin des standards, l’ouvrage est une ode à la tolérance.

Le Prince héritier de Belgique fête ses 16 ans. Sa tante la Comtesse Clémentine d’Artois organise alors un grand bal dans sa résidence parisienne qui sera aussi l’occasion de lui faire rencontrer les jeunes femmes de la haute société et trouver celle qui deviendra sa femme. Paris trépigne d’impatience ! Il est temps pour les jeunes femmes de se faire fabriquer la robe qui retiendra sans aucun doute l’attention du Prince. Les ateliers de confection sont pris d’assaut.
Lorsqu’une mère arrive dans chez un couturier avec une commande urgente pour le lendemain car sa fille a saccagé sa robe, le couturier décide de confier le travail aux doigts de fée de Francès, une des petites mains de l’atelier. Alors qu’elle s’attend à reproduire la précédente la robe, la Lady lui laisse carte blanche pour en créer une nouvelle tant que le résultat est affreux et la fera ressembler à la servante du diable.
Soucieuse de s’appliquer Francès passe la nuit à travailler pour que la robe soit prête le lendemain. La jeune couturière qui se rêve créatrice joue une partie de son avenir. Mais la robe choc. Elle provoque consternation et effroi lorsque que Lady Sophia arrive au bal dans une tenue provocante et avant-gardiste ! Le couturier doit faire face à une pluie de critiques et craint pour la réputation de son atelier. Sur le point de renvoyer la jeune coutière, Francès se voit offrir un poste de coutière particulière auprès d’une cliente anonyme qui a été conquise par sa création révolutionnaire.
Qu’elle ne va pas être sa surprise lorsqu’elle découvre qui se cache derrière sa généreuse cliente. Sébastien, loin de se chercher une épouse est plus enclin a essayé de cacher sa passion pour les robes haute couture et son identité secrète la nuit.
Avec l’aide secrète de Francès le jeune Prince va devenir Lady Cristallya la femme la plus influente de Paris !

Jen Wang s’était fait remarqué sur In Real Life scénarisé par Cory Doctorwho. Dans Le Prince et la Couturière elle démontre également ses talents de scénariste avec cette histoire de deux jeunes gens que tout semble opposer sont réunis par la même passion des robes. D’une part une jeune couturière qui se rêve styliste et créatrice des robes les plus en vogue et de l’autre un prince touchant qui aime se travestir et porter des robes sublimes et audacieuses le soir.

Jen Wang est une auteure qui bouscule les idées reçues. Elle balaie les clichés des contes de fées de princes et princesses en un pitch. A travers ce one-shot, elle livre un message de tolérance sublime. En quelques pages elle renverse les situations les plus attendues pour dérouler une histoire d’amitié et d’amour juste et attachante. Sans jamais tomber dans la niaiserie, elle va faire de son duo improbable des personnages combatifs qui vont chacun se soutenir pour s’assumer pour être acceptés tels qu’ils sont. De nombreux obstacles vont se mettre en travers de leur chemin à commencer par la société elle-même qui ne leur permet pas d’être eux-mêmes.
L’auteure parvient à trouver un équilibre entre les deux personnages tant dans leur intimité que dans leur soif de liberté et dans leur recherche d’épanouissement et d’acceptation de soi.

Le Prince et la Couturière est un conte de fée moderne et très actuel qui s’adresse autant aux jeunes lecteurs qu’aux adultes. Aucun lecteur ne restera insensible au charme indéniable de Jen Wang et à son message fort. Le scénario est servi par le trait rond et expressif de l’illustratrice, entre cartoon et manga, qui avec peu de détails mais une mise en scène efficace délivre beaucoup d’émotion. Le découpage et les gros plans sur les visages de Sébastien et Francès se passent très souvent de décors et de mots. Au final, le dessin capte toute l’attention.

Audacieux mais juste, Le Prince et la Couturière laisse une large place aux rêves avec un optimisme communicatif. Un vrai coup de cœur !

Scénario : Jen Wang
Dessin : Jen Wang
Éditeur : Akiléos
Format : Couverture cartonnée – 18 ×26 cm – 296 pages
Prix : 19,90 €
Date de sortie : 02 mai 2018

“Le Prince et la Couturière” de Jen Wang aux @editions_akileos. Roman graphique classé en jeunesse ne laissera aucun lecteur indifférent. Francès travaille comme couturière dans un atelier. Mais la jeune fille rêve de réaliser sa propre collection plutôt que de confectionner les modèles des autres. Lorsque l’occasion se présente, elle réalise une robe audacieuse et provocante pour un bal royal qui va scandaliser toute la haute société mais retenir l’attention d’une femme. De son côté, le Prince Sébastien est pressé par ses parents pour trouver une épouse. Au cours du bal donné à l’occasion de 16 ans il est impressionné par la robe la plus incroyable jamais vu dans la haute société… Francès est contactée pour devenir la couturière particulière d’une cliente fortunée. Elle accepte voyant là l’occasion de devenir une véritable créatrice. La rencontre avec sa cliente qui se révèle être un Prince qui aime les robes et se travestir va bousculer son univers ! “Le Prince et la Couturière” est une oeuvre très contemporaine, un conte de fée moderne. Francès va aider le Prince Sébastien à assumer sa personnalité et s’épanouir à travers son alter ego féminin Lady Crystallia. Les deux adolescents se donnent les moyens de réaliser leurs rêves. Alors oui c’est le récit est idéaliste mais il ne manque pas d’authenticité pour autant. La solidarité entre les deux personnages va les mener plus loin qu’ils ne l’auraient cru possible. C’est un vrai coup de ❤. #livre #bd #manga #comics #romangraphique #jeunesse #litteraturejeunesse #tolerance #couture #igbook #bookstagram #instabook #instalivre #bookcover #livraddict #bdvore #sewing #booklover #coupdecoeur

Une publication partagée par Adam et Ender (@adametender) le

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.