[Lu !] Roméo et Juliette, une adaptation réussie chez nobi nobi !

MANGA – A Vérone en Italie, deux familles se vouent une haine sans borne. Le problème c’est que leurs enfants, Roméo Montaigu et Juliette Capulet, sont éperdument amoureux. Une adaptation de Roméo et Juliette en manga bien réalisée.

Classiques-Romeo_3D

Vérone, Italie. Une bagarre éclate sur la place du marché. Au centre de l’affrontement deux familles qui se vouent une haine sans limite, les Montaigu et les Capulet. Cette fois c’est Tybalt Capulet qui souhaite tuer Mercutio et Benvolio Montaigu. Si la situation ne dégénère pas davantage c’est grâce à l’intervention du Prince de Vérone qui ne supporte plus les affrontements récurrents et violents entre les deux familles nobles et qui déclare que le prochain qui fera couler le sang recevra la peine de mort. C’est au cours du bal masqué donné par le Seigneur Capulet pour l’anniversaire de sa fille Juliette que Roméo Montaigu qui s’est glissé à la soirée rencontre la jeune fille. Alors qu’on lui présente le Comte Paris son futur époux, Juliette ne pense qu’à Roméo. Mais héritiers des illustres familles ennemies leur amour a-t-il une chance ?

Les éditions nobi nobi ! poursuivent l’adaptation des grands classiques de la littérature. Cette fois c’est à la mangaka Megumi Asakawa de s’atteler à la plus célèbre des histoires d’amour tragiques. Deux adolescents dont les familles se détestent ont le malheur de tomber amoureux. Ce drame de William Shakespeare est l’un des plus prisés. Le challenge était de taille pour la japonaise. Retranscrire en un volume une œuvre majeure, tout en restant fidèle à l’originale. La trame narrative est respectée et les scènes les plus importantes sont parfaitement intégrées. Destiné à la jeunesse ce manga adapte également les textes pour un style oral plus naturel et plus accessible pour les plus jeunes.
La mangaka réussit un travail de qualité avec un dessin correct, le trait est certes rond mais les visages sont particulièrement expressifs. Les tenues des personnages participent grandement à l’immersion du lecteur dans l’époque. Le récit aurait malgré tout gagné en intensité avec des transitions plus travaillées. L’ensemble correspond bien à un lectorat jeune avec des décors minimalistes et un design un peu enfantin.

On ne s’ennuie pas dans cette adaptation qui est une transition vers la pièce originale. C’est une occasion pour les plus jeunes de découvrir un drame incontournable dans une formule séduisante grâce au manga. Le format de nobi nobi ! proche du roman poche jeunesse et l’intégration d’un marque-page en tissu sont de vrais plus pour cette collection qui constitue une passerelle de la bande dessinée vers la littérature.

Cette nouvelle mouture est parfaite pour les lecteurs dès 8 ans. L’action est rapide et les 208 pages ne sont pas de trop pour vivre ce drame. Un moyen efficace et très accessible pour motiver les plus petits comme les plus réticents à découvrir un classique.

D’après l’œuvre de William Shakespeare
Dessinateur : Megumi Isakawa

Format : 13 x 18 cm – 208 pages
Editeur : nobi nobi !
Collection : Les Classiques en manga

EAN : 978-2-918857-77-8
Prix : 8,75€
Date de sortie : 22 janvier 2015

Ender

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.