Home » A la une,Bandes dessinees,LA BANDE DESSINEE » [Critique] Le Réveil du Zelphire T1 – D’écorce et de sève

[Critique] Le Réveil du Zelphire T1 – D’écorce et de sève

Il est curieux de voir comme certaines œuvres passionnent plus que d’autres et sans même que vous vous en rendiez compte, elles captent votre attention, vous happent pour ensuite vous renvoyer à votre réalité avec ce quelque chose en plus, à moins que ce ne soit en moins en attendant la suite. A l’occasion de la sortie du 2e volume des aventures des Zelphires de Karim Friha, faites connaissance avec un univers féérique captivant. Mais attention, une fois qu’on y a goûté, on ne le lâchera plus.
100% fantaisie, 100 % imagination, 100% bonne humeur, le cocktail détonnant de Karim Friha qui réussit avec ce premier album un véritable coup de maître.
Un jeune garçon se transforme en arbre un soir au clair de lune perché dans un chêne centenaire. Etrange ? Pénétrez un monde fantastique conté par un jeune artiste passionnant.

A Algarante, la capitale de la République imaginaire de Béremhilt, les Zelphires se réveillent. Dans cet univers, les enfants traumatisés développent des pouvoirs et deviennent des Zelphires à l’instar de Sylvan le jeune héros. Enfant il s’est réfugié en haut d’un chêne et lorsqu’il s’est réveillé ses cheveux était devenue de véritables brindilles… depuis la sève coule dans ses veines… Sylvan se révèle rapidement un personnage très sympathique et plein d’entrain qui trouve sa place aux côtés du Professeur Wernes, un vieux barbu plein de surprises. En le rencontrant la première fois, Sylvan est loin de se douter qu’il fonce tête baissée vers des aventures palpitantes et intrépides. Déjà s’élèvent dans l’ombre les menaces de Darius Graves et ses deux fils. Dotés de pouvoirs maléfiques, ils sont à la recherche d’un Zelphire bien particulier qui pourrait redonner vie à leur mère…

Le Réveil du Zelphire est une aventure fantastique qui marie avec efficacité les genres. On se laisse porter par l’histoire et prendre au jeu des multiples rebondissements. Karim Friha parvient à nous communiquer une bonne humeur contagieuse grâce à son trait joyeux et sa mise en couleur traduisant à la perfection les ambiances notamment nocturnes. Bons comme méchants, les personnages sont riches tant par le dessin que dans leurs caractères. Chacun joue son rôle à la perfection.

Le Réveil du Zelphire s’inscrit parfaitement dans la collection Bayou dirigée par Joann Sfar. Cette bande-dessinée est une histoire longue, avec ses cases, ses bulles mais éloignée des standards de la BD franco-belge. Elle saura séduire à la fois les bédéphiles que les personnes moins familières de la BD. Servi par un trait fin et malicieux, des couleurs douces et un scénario bien ficelé, Le Réveil du Zelphire se lit avec frénésie et se savoure à  tout âge.


Scénario et dessin : Karim Friha
Format : 17×25 cm – 122 pages
Editeur : Gallimard – Collection Bayou
ISBN 978-2070615445
Prix : 16,75 €
Date de sortie : Janvier 2009

 

Tags :

About the author