Home » A la une,AUTOUR DU LIVRE,Jeux video » Test : Golden Sun : Obscure Aurore (NDS)

Test : Golden Sun : Obscure Aurore (NDS)

Le soleil doré est de retour !

Après 8 ans d’absence, la franchise Golden Sun est de retour le 10 décembre dans un nouvel opus sur Nintendo DS. Faisant suite aux deux premiers épisodes parus à l’époque sur GBA, Golden Sun : Obscure Aurore s’annonce sous son meilleur jour.
Annoncé à l’E3 2009, Camelott aura mis plus d’un an pour nous livre la suite de ce superbe RPG.
Par chance, j’ai pu l’essayer sur l’une des deux bornes DS en libre accès lors  Paris Game Week. Alors que la pub est diffusée depuis quelques jours à la télé, ma patience est mise à rude épreuve.

30 ans plus tard… comme si c’était hier
Repartez pour le monde fantastique régit par l’alchimie de Weyard est en proie à une nouvelle menace. Il y a trente ans un groupe de jeunes héros parvenait, après un parcours semé d’embûches et à force d’apprentissage, à libérer le pouvoir guérisseur du Golden Sun en trainant de grands bouleversements sur Weyard. De nombreux vortex de psynergie se multiplient et absorbent la psynergie élémentaire de la Terre. Matthew, un Mystique de la Terre comme son père Vlad le héros de la précédente génération, part en quête de réponses. Dans un monde radicalement transformé, il ne tarde pas à être rejoint par Terry un Mystique du Feu et Kiara une Mystique de l’Air et à s’entourer de Djinns.
En proposant d’incarner les héritiers des précédents héros, Golden Sun : Obscure Aurore joue la carte de la nostalgie.

Une nouvelle histoire pour une nouvelle console

Golden Sun subit un lifting avec le passage à la 3D parfaitement maîtrisé. Après quelques minutes de jeu, on retrouve l’ambiance si caractéristique de la saga. Le joueur retrouve rapidement ses marques car le système de combat reste le même ainsi que les phases d’exploration. Le gameplay bien pensé reste acquis. On suit donc Matthew, qui dans les phases d’exploration, représente tout le groupe (villages, cartes). Dans Golden Sun, tous les personnages sont magiciens et maitrisent la psynergie. Ce sera très utile aussi dans les combats aléatoires et les boss ainsi que pour résoudre les multiples énigmes qui ponctuent les chemins (déplacer des troncs d’arbres à distance, faire pousser des vignes pour grimper le long des murs, …). Golden Sun reste fidèle au tour par tour dans les phases de combats efficaces et rythmées. On pourra attaquer un ennemi, se protéger, préparer ses Djinns et surtout on retrouve avec plaisir la possibilité d’invoquer les Djinns. Comme toujours chaque fois que l’on associera une des créatures à un des héros sa magie s’en trouvera affecter et évoluera en conséquence donnant ainsi accès à des nouveaux pouvoirs exclusifs à certaines combinaisons. De nouveau, plus des Djinns seront combinés plus l’attaque sera puissante.

Dans l’attente d’y jouer pleinement, ce premier essai semble confirmer que le nouvel arc de la saga Golden Sun s’inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs donnant un coup de neuf au design tout en conservant le meilleur du contenu. Sans s’avérer novateur, Golden Sun : Obscure Aurore propose donc un scénario alléchant quoiqu’un peu « déjà vu » qui s’équilibre habilement entre les différentes phases de jeu et on se laisse  absorber par l’aventure finalement toujours aussi savoureuse. Un must en puissance à se procurer dès sa sortie pour les plus impatients, à commander auprès du Père Noël pour les patients !

Vers le site officiel

Tags :

About the author