Home » Bandes dessinees » Sept jours pour une éternité… (deuxième partie), de Espé, Corbeyran [Casterman]

Sept jours pour une éternité… (deuxième partie), de Espé, Corbeyran [Casterman]

COUP DE COEUR Suite et fin de l’adaptation du roman de Marc Lévy qui oppose le Bien et le Mal.

Quelques mois après le premier épisode, Zofia et Lucas, les deux agents du Ciel et de l’Enfer, sont de retour pour mettre fin au défi qui oppose les deux puissances qui administrent l’humanité. Les auteurs de cette adaptation du roman de Marc Levy, Eric Corbeyran et Espé nous livrent un second opus réussi mené en parallèle de leur nouvelle saga Châteaux Bordeaux.

Depuis deux jours, Dieu et Lucifer se sont lancés dans un pari ultime en vue de déterminer lequel des deux gouvernera l’humanité. Le ton est donné. Ils dépêchent sur Terre, Zofia et Lucas, leurs meilleurs agents respectifs. Une jolie fille pour maintenir l’ordre, un beau garçon  pour mettre le bazar et un coup de coeur pour finir de semer la pagaille. Car lorsque Zofia et Lucas se croisent par accident sans connaitre l’identité réelle de l’autre, ils décident de se revoir… ce que ni Dieur ni le Diable n’avait prévu parait inévitable. Les deux anges tombent amoureux. Mais la vérité sur leurs missions se rapproche à grands pas….

Si la première partie posait l’histoire et le défi, ce nouveau chapitre se concentre la véritable rencontre entre les deux héros et leur relation. Pendant que le temps défile irrémédiablement vers l’issu du défi,  les deux agents avancent à vers un destin contraire à toutes les volontés. Ils entament une lente évolution. Le romantisme est à son paroxysme. Dans cette suite, Lucas tient le rôle le plus intéressant. Tout son être subtil et sournois est exacerbé. Personnage ambigu, il est d’autant plus séduisant que Zofia est un peu fade. La dualité comme la sensibilité entre les deux personnages est palpable au fil des pages mais manquent un peu de conviction. Eric Corbeyran adopte une mise en page dynamique et un découpage efficace qui n’atteint cependant pas le niveau du premier tome plus nerveux et haletant. La différence de pagination (56 pages contre 68 pour le premier) laisse penser que les auteurs auraient pu donner encore plus de corps à leur récit et à la passion naissante des deux amants. Côté graphisme, Espé donne de la substance à l’histoire par son trait réaliste et plein de charme.

Une deuxième partie plus fleur bleue réussie qui clôt un diptyque qui plaira au plus grand nombre.

Scénario : Eric Corbeyran, Marc Levy
Dessin : Espé
Couleur : Domnok
Editeur : Casterman
Collection : Univers d’auteur
Format : 24,1 x 3256 pages couleurs
ISBN 978-2-203-03349-8
Prix : 12,95 €
Date de sortie : 23 mars 2011
© Casterman 2010/Levy/Corbeyran/Espé

About the author