Home » A la une,Comics,LA BANDE DESSINEE » [Critique] Out There Tome 1, une nouvelle édition réussie

[Critique] Out There Tome 1, une nouvelle édition réussie

banniere_outthere1

Lorsque que quatre adolescents de la petite ville d’El Dorado se retrouvent impliqués dans d’étranges phénomènes, ils vont devoir lutter pour empêcher le mal de se répandre sur Terre. Pas de doute Out There est de retour chez Glénat pour notre plus grand plaisir !

OUT THERE INT[BD].indd.pdf

Débuté en 2001 sous le label Cliffhanger de Wildstorm et sorti en France aux éditions Semic en kiosque Out There est la deuxième série de l’auteur mexicain Humberto Ramos et le scénario est assuré par Brian Augustyn. La sortie de cette nouvelle édition cartonnée marque le retour de Out There en France chez Glénat Comics qui réalise un superbe travail avec trois volumes aux couvertures inédites et exclusives.

El Dorado est une petite ville de Californie isolée et épanouie où il fait bon vivre. Véritable havre de paix, la violence et l’insécurité semble avoir été bannies hors de ses frontières pour la plus grande sérénité des habitants. Mais derrière cette apparente tranquillité se cache un lourd secret. Afin d’assurer la sécurité de leur têtes blondes, certains concitoyens particulièrement concernés ont décrété que leur tranquillité valait bien quelques concessions comme passer un pacte avec un Démon en lui vendant leurs âmes. Dès lors, des créatures démoniaques invisibles par les humains s’emparent de leurs corps afin d’accomplir une mission plus obscures encore au service de leur maître Dreadelus.  C’est à l’occasion du bal de promo que quatre lycéens se retrouvent contraints de coopérer après avoir été assistés à un meurtre. Désormais Zach et sa petite amie Casey sont liés à Jessica et Mark. Ils réalisent très vite qu’ils sont les seuls à voir les créatures invisibles. Dotés de pouvoirs, ils vont devoir démêler les mystères qui entourent la ville et le pacte unissant le Démon et les notables de la ville rassemblés autour de la Maire. Ils sont le dernier espoir…

Si la série a plus de dix ans, elle n’en garde pas moins sa fraicheur. Le scénario mené par Brian Augustyn est parfaitement rythmé. L’intrigue mêlée et compliquée au démarrage gagne en clarté au fil des chapitres. . Les personnages sont stéréotypés (le quaterback et la cheerleader, le petit génie souffre-douleur et la fille en marge) mais bien construits et  toujours aussi attachants. Les élèves sont durs entre eux et chacun a une place qu’il est tenu de garder. Les quatre héros vont devoir mettre tous leurs différends de côté et au plus vite pour pouvoir collaborer et affronter les problèmes qui les attendent. Le découpage des pages quant à lui est efficace et maîtrisé. Le dessin d’Humberto Ramos toujours aussi dynamique et la colorisation soignée et efficace. Il est d’ailleurs marrant de constater l’évolution du coup de crayon de Humberto Ramos entre les planches de  la BD et les nouvelles couvertures.

Glénat Comics réalise une édition cartonnée très réussie de Out There et la fin en cliffhanger du tome 1 poussera tous les lecteurs vers le tome 2 désormais disponible. Un vrai régal.

Scénario : Brian Augustyn
Dessinateur : Humberto Ramos

Editeur : Glénat
Collection : Comics

Format : 17 x 26 cm – 152 pages
ISBN : 9782723492164

Prix : 14,95 €
Date de sortie : Novembre 2013

About the author