Home » A la une,Polar et thriller,ROMANS » [Lu !] Le Testament de Nobel, quand le témoin d’un meurtre au sommet n’est autre une journaliste qui détient le scoop !

[Lu !] Le Testament de Nobel, quand le témoin d’un meurtre au sommet n’est autre une journaliste qui détient le scoop !

banniere_testament_nobel

La suédoise Liza Marklund livre une nouvelle aventure policière de la journaliste d’investigation Annika Bengtzon dans Le Testament de Nobel (MA Éditions). Liza Marklund met en scène une jeune femme trentenaire indépendante et active, mariée et maman de deux enfants qui réussit à concilier tant bien que mal sa vie professionnelle et personnelle. Cette nouvelle enquête l’entraîne dans l’univers fermé de la recherche.

Le_testament_de_Nobel_instagram

Annika Bengtzon travaille pour le quotidien La Presse du Soir à Stockholm. Le soir de la cérémonie des Nobel, elle couvre l’événement pour son journal. Mais voilà, en pleine effervescence, au cours du bal l’impensable se produit et elle assiste aux premières loges aux assassinats de Caroline von Behring la Présidente du Comité Nobel et de Aaron Wiesel, lauréat du Nobel de médecine. Témoin n°1 de l’affaire, elle est contrainte par la police de taire ce qu’elle sait et de renoncer au scoop que cela représente.
Dès lors, la journaliste est mise sur la touche pour six mois par sa direction. Pour s’évader de son mariage qui bat de l’aile, ses enfants en bas âges qui requièrent toute son attention et son congé forcé, Annika décide de mener l’enquête de son côté.

Annika Bengtzon reprend du service pour une sixième enquête journalistique qui l’entraine cette fois-ci dans les méandres de la recherche scientifique. Derrière la face bienveillante et tournée vers une action au profit de l’humanité, Annika va découvrir un univers beaucoup plus machiavélique dirigé par une seule loi, celle de l’argent. A mesure que la journaliste va mener son enquête elle va apprendre. Le lecteur suit la même progression s’enrichissant des découvertes de la jeune femme.

Annika est une équilibriste qui jongle en permanence entre sa vie de femme, de mère et sa vie professionnelle. Sa vie professionnelle mise entre parenthèses forcées par son implication malencontreuse dans le meurtre de la Présidente de la Cérémonie du Nobel la contraint à ralentir. Sa détresse est parfaitement retranscrite lorsque l’auteur semble maintenir son personnage principal dans une spirale descendante limitant la vie d’Annika à sa vie de mère dans sa toute nouvelle maison de banlieue chic. La psychologie du personnage est bien développée et particulièrement intéressante. Elle ne doute de son mari depuis son adultère et ne supporte pas ni la profession ni les collègues de son époux dont il est fier. Lui reproche à sa femme de le repousser, son métier dont le seul objectif semble être d’écrire un tissus de balivernes sur des sujets non maîtrisés et d’oublier de le soutenir quand il réussit enfin à obtenir le poste qu’il brigue depuis longtemps. La tension dans le couple n’est en rien arrangée par la richesse soudaine d’Annika.

Le récit suit en parallèle les deux parcours du Chaton, la tueuse à gage qui a exécutée l’assassinat, et l’enquête menée par Annika. Le livre est un policier où l’enquête est aussi importante que la vie de son enquêtrice. La tension monte progressivement après un démarrage dans le vif du sujet. Loin d’une course contre la montre, le Chaton apparait par intermittence au cours d’une enquête qui s’écoule sur plusieurs mois. Annika d’ailleurs cherche davantage le lien entre le comité Nobel et le meurtre de sa Présidente que l’exécutante du contrat. Si les événements se succèdent sans laisser le temps à Annika de se ressaisir au point de que tout se bouscule jusqu’à la laisser quelques temps sur le carreau. Ballottées, elle subit une situation éprouvante avant que son instinct de journaliste reprenne le dessus. On s’attache autant si ce n’est plus à la vie de l’héroïne dont on cherche à connaître le dénouement autant que de connaître le nom du commanditaire de l’assassinat. Ici, Liza Marklund dénonce les dérives de l’industrie scientifique et médicale qui perd de vue ses objectifs premiers et le manque de transparence des liens économiques et financiers entre les laboratoires et les chercheurs.

Malgré un démarrage haletant, le récit perd rapidement en intensité. Certes, même désœuvrée professionnellement son personnage ne tombe jamais dans l’inaction totale entre ses relations avec ses nouveaux voisins, une amie qui n’hésite pas à lui réclamer de l’argent, … Ici ne cherchez donc pas une enquête à bâtons rompus mais plus une enquête en temps réel avec ses temps forts et ses moments de réflexions et de doutes durant lesquels se dessinent petit à petit les liens entre tous les éléments. Le dernier tiers retrouve cependant le dynamisme du début.

Le Testament de Nobel se lit facilement et le personnage d’Annika fort développé vous donnera probablement envie de vous plonger dans ses premières enquêtes pour retracer à votre tour son ascension.

Le saviez-vous ? Le Testament de Nobel a été adapté au cinéma en 2012 par le réalisateur Peter Flinth.

Auteur : Liza Marklund
Format :
Editeur : MA Editions
Genre : Thriller
EAN : 978-282240325
Prix : 17,90 €
Date de sortie : 4 juin 2014

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.