Home » A la une,ROMANS,Romans » [Lu !] Au plaisir d’aimer, le nouveau roman sensuel et gai de Janine Boissard

[Lu !] Au plaisir d’aimer, le nouveau roman sensuel et gai de Janine Boissard

A l’heure où l’on parle de beaucoup de 50 Nuances de Grey l’amour n’est ni tendre ni sensuel. L’auteur Janine Boissard parle de l’amour de manière insolente et joyeuse. L’amour c’est beau, l’amour ça se vit avec le sourire comme elle nous le livre dans Au Plaisir d’aimer.

auplaisirdaimer_couvAux environs de Poitiers… Au sein d’un château passablement en ruine le maître des lieux décède (dans les bras de sa maîtresse, la femme du Préfet). Aymar de Fortjoie avait 76 ans. Suite à l’enterrement, c’est chez le notaire que le couperet final tombe. Ses trois filles éplorées se retrouvent à la tête d’un casse-tête. Conserver Fortjoie oui, mais comment faire face aux coûts de réparation et régler des droits de succession totalement affolants ? D’autant qu’au château vivent quatre jeunes et beaux peintres hébergés par leur père qui ne souhaiterait pas les voir expulser. Les idées et les projets germent mais ne rapportent rien. Les visites du château ne font pas recette. Alors que les caisses de l’association restent désespérément vides, surgit une idée un peu folle lancée par Rose-Marie, la présidente de l’association et surtout la maitresse de feu Aymar de Fortjoie. Et si elles proposaient aux riches bourgeoises de la région de commander leur portrait auprès des beaux peintres ? C’est un véritable coup de génie. Ces femmes de plus de cinquante ans, délaissées par des maris qui ne les regardent plus que comme des maîtresses de maison ou des grands-mères gâteau, y trouvent une occasion de revivre en tant que femme. Empressées, ces dame de la haute société verront les bénéficient de leur commande reverser aux caisses de l’association. Elles se retrouvent au cœur des attentions sous le regard d’un peintre. Chacun des peintres sont différents et à la recherche de leur propre style. Les femmes vont se révéler et vont voir le regard de leurs époux se transformer. Lorsqu’une d’entre elles, Aude, se refuse à son mari Guy Ardouin, un député, il n’a plus qu’une obsession et va tout faire pour faire fermer le château. Car dans le secret de l’atelier dont on ne ferme jamais la porte, se déroule des instants de grâce et d’intimité. Le scandale éclate.

Le nouveau roman de Janine Boissard croque les femmes avec toujours autant de vie et de ferveur.
Le monde décrit par l’auteur est injuste. Les hommes, qui voient en Fortjoie un lien de débauches et condamnent le château à la fermeture, ont leur propre lieu de réunion. Ces messieurs fréquentent un établissement à hôtesses et ne se privent pas de mener une vie extraconjugale au mépris de leurs épouses. Ces dames, chez qui la fermeture du château va provoquer un émoi sans précédent, vont tout faire pour se défendre et défendre ce lieu d’épanouissement. Cette bataille pour la vie, l’amour et la liberté.

Insolente, impertinente, l’histoire vante l’amour avec la femme au centre de la relation. L’érotisme et la sensualité de ces femmes sont particulièrement touchants. Ces femmes d’âge mûr sont belles. A mesure que les pages se tournent, elles resplendissent à nouveau et pétillent. Elles croquent la vie à pleines dents, goûtent aux plaisirs interdits et s’autorisent avec humour et pertinence à remettre tout le monde à sa place. Avec Au Plaisir d’aimer, Janine Boissard livre un roman à la plume agile et emportent ses lecteurs dans un joli moment de lecture.

Auteur : Janine Boissard
Format : 24 x 16 cm – 300 pages
Editeur : Flammarion
EAN : 978-2081343689
Prix : 19,90 €
Date de sortie : 25 février 2015

About the author