Home » A la une,LA BANDE DESSINEE,Manga » [Lu !] Ajin T01, une ambiance incroyable.

[Lu !] Ajin T01, une ambiance incroyable.

[pullquote][/pullquote][tab name= »Fiche »]

ajin-1-glenat Titre : Ajin vol. 1
Scénario : Tsuina Miura
Dessin : Gamon Sakurai
Éditeur : Glénat
Format : 13 x 18 cm / 228 pages / Couleurs – N&B
Collection : Seinen
Genre : Suspense, Horreur
Date de sortie : 4 juillet 2015
EAN : 978-2-344-00744-0
Prix : 7,60€
Nb de volumes : 6 (série en cours)

©Gamon Sakurai / Kodansha Ltd.

 

Résumé éditeur

Renversé par un camion en rentrant de l’école, le jeune Kei meurt sur le coup. Mais quelques instant plus tard, il ressuscite mystérieusement. Dès lors, sa vie de lycéen bascule. Une étrange organisation gouvernementale tente par tous les moyens de le capturer afin de mener des expériences scientifiques sur lui. Rapidement, il apprend qu’il n’est pas le seul être dans cette situation périlleuse, et qu’il semble être ce que certains nomment un “Ajin”. Personne ne sait exactement comment ils sont apparus ni pourquoi ils existent. Mais les services spéciaux du gouvernement sont prêts à user de tous les moyens pour le découvrir, car rien à leurs yeux n’est plus dangereux pour l’humanité… qu’un être immortel !

 

 

Les volumes de la série
ajin-1-glenat  ajin-2-glenat

[/tab]
[tab name= »Critique »]

MANGA – Les Ajin seraient des immortels cachés qui vivent parmi les humains. Lorsqu’un lycéen découvre qu’il est l’un d’eux en sortant indemne d’un accident mortel, il est contraint de fuir. Démarrage incroyable et rythmé pour le premier tome de Ajin, le nouveau seinen des éditions Glénat.

ajin-1-glenat

Véritable mystère, les Ajin ont fait leur apparition il y a 17 ans en Afrique. Lors d’une mission militaire des soldats américains ont découvert le premier immortel en tombant face à lui. Aujourd’hui, on dénombre 46 immortels dont deux au Japon. Afin de mener des expériences sur eux, les gouvernements offrent des récompenses pour leurs captures. Mis à part leur immortalité et la capacité à paralyser les personnes avec leurs cris, on ne sait rien d’eux. A moins de les voir se régénérer rien ne semble au premier abord les distinguer des humains. Plus proches de la légende que d’une menace réelle, les Ajin n’intéressent pas particulièrement Kei, un lycéen qui veut devenir médecin. C’est pourquoi, lorsqu’il se fait percuter par un camion de plein fouet en traversant la rue sous les yeux de ses camarades de classe et qu’il se relève malgré le choc sensé être mortel, Kei panique. Terrorisé, il crie paralysant tout le monde et en profite pour prendre la fuite. Déboussolé le jeune homme se demande s’il est vraiment un Ajin et à qui il peut désormais se fier. Traqué par le pays entier, il n’est même plus considéré comme humain pour sa propre famille et sa seule aide viendra de son ami Kai.

Commencée en 2013 au Japon, la série Ajin a connu un vif succès dès sa sortie et a été nominée en 2014 pour le Manga Taisho Award, le prix culturel Osamu Tezuka et le prix du meilleur manga Kodansha. Les ventes du premier volume ont d’ailleurs dépassé le million d’exemplaires en moins d’un an.

La transformation de Kei est attendue par le lecteur dès les premières pages. Ainsi la traque, au cœur de ce premier tome, démarre très rapidement. Le récit progresse rapidement la mise en place est particulièrement efficace. Dans une ambiance sanglante et malsaine, Kei, lycéen bien sous tous rapports, devient en l’espace d’un instant l’objet de toutes les convoitises. La course est effrénée et sans concession. A la fois effroyable et survoltée, cette traque fait ressortir le pire qui sommeille en chacun, tant chez les humains, qui se révèlent égoïstes, cupides et cruels, que chez Kei qui s’accommode curieusement à l’idée que tuer ses ennemis peut être une solution viable. L’auteur dresse un portrait sombre et affligeant d’une société pessimiste. L’appât du grain est une motivation plus forte que la raison. Kei n’est qu’un adolescent perdu qui ne fait de mal à personne mais qui se retrouve pourchassé parce qu’il est différent, par des humains qui ont pourtant conscience qu’Ajin ne représente objectivement aucune menace pour eux.

Tsuina Miura ponctue son récit de rebondissements qui arrivent à point nommé. On devine également au-delà de la chasse les contours d’une vérité non avouée concernant les Ajin et la communauté qu’ils forment. Une lutte intestine semble les diviser en deux groupes. Il semble que Kei devra trouver sa place dans la société humaine comme au sein des immortels.

Le dessin de Gamon Sakurai assez standard gagne en précision et en intensité au fil des pages. Les scènes d’action sont réussies et mettent en valeur le scénario.

Une série rythmée, nerveuse et violente. Un premier tome des plus prometteurs dont on attend vivement la suite !

Scénario : Tsuina Miura
Dessins : Gamon Sakurai
Format : 13 x 18 cm – 228 pages – N&B/Couleurs
Editeur : Glénat
EAN : 978-2-344-00744-0
Prix : 7,60€
Date de sortie : 4 juillet 2015

[/tab]

[tab name= »Extrait »]

banniere_ajin01_extrait

[/tab]
[end_tabset]

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.