Home » A la une,Fantasy et Science-fiction,ROMANS » [Lu !] La Fenêtre de Dieu, de Cédric Blondelot

[Lu !] La Fenêtre de Dieu, de Cédric Blondelot

ROMAN – Quel lien peut-il exister entre une vache texane, un magicien français un brin pickpocket et la cuvette des WC de la piscine Joséphine Baker, dans le 13e arrondissement ? Certains diront le hasard, d’autres le destin. Lorsqu’on fait de l’art de la prestidigitation son quotidien, tout semble possible… 

couv la fenêtre de Dieu

4e de couverture
De l’autre côté de l’Atlantique, à Chicago, une femme meurt dans l’incendie de son appartement.

Deux ans plus tard, le 31 juillet 1979, rue de Tolbiac, en plein Paris, un nouveau-né est abandonné dans un kiosque à journaux. Alors qu’il chiait sur Le Monde et pissait sur L’Humanité, un couple le trouva et l’adopta. Il fut appelé : Tolbiac Juillet.
Adulte, Tolbiac devient magicien. Ne lui demandez jamais de tour avec des colombes, il les déteste. Quant à son lapin, il n’en a plus. Il l’a bouffé la veille. Mais Tolbiac n’est pas seulement doué pour la prestidigitation, il est aussi un pickpocket de génie. Sa vie bascule tandis qu’il fume une cigarette dans les toilettes d’une piscine. Il n’en sortira jamais. Aspiré par la cuvette. Oui, aspiré !
C’est au prix d’un minutieux travail de recoupements, où les événements entrent en résonance, que Tolbiac comprendra quel brûlant secret entoure son existence.

S’il est bien un livre surprenant et original, c’est La Fenêtre de Dieu de Cédric Blondelot. Si le protagoniste principal se révèle magicien et maître de la mystification, nul doute que l’auteur l’est un peu aussi, tant il nous emmène là où on s’y attend le moins et nous fait basculer sans crier gare de l’ordinaire à l’extraordinaire. Mais peut-on vraiment parler d’ordinaire lorsque notre premier personnage principal porte le doux nom de Mirabelle ?
C’est ici que réside la grande originalité de ce roman. Alors que la quatrième de couverture nous évoque un certain Tolbiac Juillet, abandonné à la naissance dans un kiosque à journaux parisien et désormais magicien de profession – notez la banalité du personnage ! –, c’est pourtant avec Mirabelle que nous faisons connaissance et que nous vagabondons joyeusement à travers les terres américaines. Périple extraordinaire et entraînant qui nous laissera d’abord perplexe tant l’on aura l’impression de s’être fait filouter par cette quatrième. Mais tout vient à point à qui sait attendre… Ainsi, c’est vers la cinquantième page que l’on rencontre, au détour d’un capot de voiture, notre Tolbiac tant attendu. De fait, c’est en France, et plus particulièrement dans le 13e arrondissement de Paris, que les choses sérieuses commencent et que le récit prend de l’ampleur. Plongé dans le quotidien d’un magicien peu commun mais terriblement attachant, le lecteur côtoie le réel de la prestidigitation pour mieux basculer dans le mystérieux et l’inexplicable… Car quoi de plus obscur et de plus inconnu que les origines d’un enfant abandonné ?

Notons que, si l’histoire narrée nous séduit sans peine, c’est grâce au style si particulier de l’auteur, qui parvient à dynamiser la lecture avec un humour et un sens de la formule jubilatoires. Tourner les pages se révèle un véritable plaisir, tandis que l’on suit les considérations (im)pertinentes de Tolbiac sur ce(ux) qui l’entoure(nt) et ses échanges, parfois irrésistibles, avec des personnages hauts en couleur et tout aussi intéressants. L’écriture de Cédric Blondelot, marquée par une identité propre, apporte une touche d’originalité supplémentaire au récit et parvient à provoquer chez son lecteur rire et émotion.

Vous l’aurez compris, La Fenêtre de Dieu ne cesse de surprendre son lecteur en proposant un récit peu conformiste et bien mené, un héros décalé mais profondément humain, et une dose de magie et de surnaturel qui nous invite à interroger les aléas du destin. Un ouvrage idéal pour s’évader du quotidien.

Auteur : Cédric Blondelot
Editeur : TheBookEdition
Prix : 19 €

Tags :

About the author

One Comment

  1. Avatar BRUN dit :

    Un petit bijou, un coup de coeur, un roman fabuleux !!!
    Vous l’aurez compris, j’ai adoré « la fenêtre de Dieu ».
    Le héros, Tolbiac Juillet, nous emmène avec lui du début à la fin dans un tourbillon fantasque : un homme, une histoire, deux vies. L’une réelle et l’autre faisant partie d’une dimension parallèle.
    Et oui, chaque jour nous prenons des décisions qui nous permettent d’avancer, de stagner, ou de reculer. Que se passerait-il, si d’un coup nous tournions dans cette rue au lieu de prendre l’autre ? Tolbiac Juillet, va avoir la chance, ou la malchance, d’en faire l’expérience et celle-ci lui permettra peut-être de découvrir qui il est.
    Une première partie déroutante, des personnages fabuleux de non conformisme et surtout un personnage principal attachant mais complétement en marge, plein d’humour mais totalement pommé.
    Une histoire intense, drôle, et touchante qui m’a embarqué dès les premières lignes. Des heures de lectures, passionnée par les aventures de Tolbiac, et une fin magnifique pleine de surprises.
    Je ne peux rien dire d’autre sans spoiler l’histoire, mis à part fortement vous conseiller de vous le procurer auprès de son auteur qui, sur demande, vous l’enverra dédicacé.
    Je finirai tout de même par un petit coup de gueule : Cédric BLONDELOT s’est auto édité car il n’a pas trouvé de maison d’édition. Je sais que les goûts ne se discutent pas mais je ne comprends pas. J’ai lu des navets qui ont trouvé preneur. Comment un tel roman, n’a jusque-là, pas réussi à trouver de maison d’édition. J’espère que le bouche à oreille, grâce à la page Facebook au nom du héros créée par l’auteur pour faire connaître son roman, finira par lui ouvrir des portes.
    Merci à Cédric de m’avoir contacté pour me présenter son livre. Sans ça je serais, malgré les merveilles que peuvent faire les réseaux sociaux, passée à côtés.
    Le résumé à lui seul, devrait suffisamment vous interpeller pour avoir envie de lire.

    Lien : https://monevasionlitteraire.wordpress.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.