[Lu !] ReLIFE Tome 1 – Ki-oon

[tab name= »Fiche »]

relife_01 Titre : ReLIFE vol.01
Scénario : Yayoiso
Dessin : Yayoiso
Éditeur : Ki-oon
Format : 13 x 18 cm – 224 pages – Couleurs
Collection : Shonen
Genre : Suspense, Fantastique
Date de sortie : 26 mars 2015
EAN : 978-2-35592-945-8
Prix : 9,65€
Nb de volumes : 5 (série en cours)

© YayoiSo/comico 2014 All rights reserved.

 

Résumé éditeur

À 27 ans, la vie d’Arata est loin d’être celle qu’il imaginait dix ans plus tôt : sans travail, sans petite copine, il n’a même pas le courage d’avouer à ses amis qu’il est sans emploi, et se force à jouer la comédie. Son erreur a été de démissionner de son premier poste seulement trois mois après son entrée dans l’entreprise. Sur un CV, ça ne pardonne pas ! Chaque entretien d’embauche se solde par un échec. Cerise sur le gâteau : sa mère lui porte le coup de grâce en lui annonçant la fin de son soutien financier d’ici un an…
Arata est au bord du gouffre quand le mystérieux Ryo Yoake, employé du laboratoire ReLIFE, frappe à sa porte et lui propose de participer à une expérience de réinsertion sociale, qui passe par… une année de retour au lycée ! Le jeune homme n’a rien à perdre. Il avale la pilule qui lui redonnera l’apparence de ses 17 ans, et reprend le chemin de la terminale. Adulte parmi les ados, sa nouvelle vie commence…

Points forts

La web-série la plus populaire du Japon débarque enfin en France ! Chronique lycéenne toute en humour et en sensibilité, découvrez ReLIFE, un manga 100% couleur !
Yayoiso donne peu de détails sur sa vie personnelle, mais dévoile une part d’elle-même dans ReLIFE, l’œuvre qui lui a apporté le succès. Les décors de l’école, les uniformes, les casiers, tout cela vient de son vrai lycée. Les noms des personnages sont tirés des noms de gare de sa préfecture de naissance, Oita, où elle habite aujourd’hui. Et la démission trois mois après la première embauche, elle l’a aussi vécu.
Après ce premier échec, elle vit de petits boulots, et se lance dans le dessin de manga, qu’elle met ensuite en ligne en accès libre. Ses personnages attachants, ses histoires pleines de sensibilité et la finesse de son trait attirent l’œil d’un éditeur de Comico, le plus gros portail de mangas gratuits du Japon, lancé en octobre 2013. Deux ans plus tard, l’appli a dépassé les dix millions de téléchargements.
Comico a la particularité de demander à ses auteurs de dessiner tout en couleur, et en défilement vertical, adapté à la lecture sur smartphone. Cela ne pose aucun problème pour So Yayoi, habituée à dessiner directement sur ses outils numériques, sans passer par le papier. ReLIFE devient vite le titre le plus populaire du site. Chaque nouveau chapitre, mis en ligne tous les vendredis, est lu et commenté par des dizaines de milliers de personnes.
La version en livre relié sort à partir de l’année suivante, et se place d’emblée dans les tops des ventes. La série est déjà vendue à près d’un million d’exemplaires, et une adaptation anime est prévue pour 2016.

 

 

Les volumes de la série
relife_01  relife02_provi

[/tab]

[tab name= »Critique »]

MANGA – Ki-oon propose une nouvelle série adaptée d’une web-série qui a cartonné au Japon. ReLIFE est une chronique lycéenne 100% couleur dont on attend beaucoup. Verdict ?

relife_01A 27 ans Arata Kaizaki est au chômage, il est célibataire et vit grâce à l’argent de ses parents et des petits boulots. Autant dire qu’il est assez loin de ses aspirations et de ses rêves d’ado. Sans femme ni enfant, sans travail et bientôt sans argent car ses parents ne peuvent plus l’aider, il n’a pourtant commis qu’une erreur : avoir quitté son premier emploi au bout de trois mois seulement.
Arata, qui vient de rater un nouvel entretien d’embauche, ment à ses rares amis sur sa situation professionnelle. En rentrant ivre chez lui, il est abordé par un homme qui lui fait une proposition étrange. Il lui propose de participer une expérience en échange de la garantie de la prise en charge de ses frais pendant un an, avec un emploi à la clé. Une occasion en or pour Arata. S’il prend la pilule qu’on lui tend il retrouvera l’apparence de ses 17 ans et devra retourner au lycée, tout en conservant ses souvenirs d’adulte. Une condition : garder le secret sur l’expérience et être suivi par un observateur. Adhérer au projet ReLIFE semble si facile, n’est-ce pas trop beau ?
La rentrée scolaire approche et Arata doit choisir entre son quotidien et partir sur une autre voie qui doit le mener à sympathiser avec des ados de 10 ans ses cadets.

Si le pitch de départ n’est pas particulièrement novateur, le traitement du retour à l’adolescence est en revanche original. Dès le départ si la pilule lui offre une apparence plus jeune, Arata n’en reste pas moins un homme adulte de 27 ans avec sa vie, ses envies et ses interrogations. Ce n’est pas un saut dans le temps et le replonger dans le monde du lycée n’est pas si simple. Au milieu des lycéens insouciants et spontanés il détonne par son comportement. Difficile d’agir comme un lycéen quand on se focalise sur sa différence d’âge, lorsque vous avez finalement raté 10 ans d’évolution adolescente. Malgré son sérieux, Arata est une source de bonne humeur. Le voir s’empêtrer dans son formalisme et son manque d’habitude au contact des ados est particulièrement réjouissant. Le décalage entre son attitude et qui il est vraiment crée des comiques de situation.
Arata qui a conscience de son malheur relativise lorsque la possibilité d’y remédier se présente. Relativement cynique et déterminé à passer une année sans faire de vague en vue de décrocher enfin emploi, Arata se révèle rapidement plus sociable qu’il n’y a parait. A ne pas vouloir se faire remarquer, il enchaine les petits ratés qui le rendent vite attachant. Son expérience devient une force. Il sait par où doivent passer les jeunes pour devenir adulte et son attitude bienveillante à l’égard d’une de ces camarades de classe traduit bien la détresse dans laquelle il s’est lui-même retrouvé et celle qu’il souhaite lui épargner.

Parmi les questions qu’on se pose, viennent naturellement le décalage générationnel sur les centres d’intérêt, le problème pour un homme de 27 ans d’être attiré par une jeune fille de 17 ans…
Ce premier tome introduit Arata et se focalise sur  lui. Malgré tout déjà de nombreuses questions entourent ReLIFE et notamment sur le sujet 001. Qui est son superviseur ? Où se trouvent les intérêts de l’entreprise qui chapeaute l’expérimentation ? Quels sont les enjeux réels ?

Web-série à l’origine, ReLIFE a bénéficié d’une colorisation dès son démarrage. Ainsi le manga est publié tout en couleur. Un plaisir pour les yeux. Le dessin de Yayoiso est un brin classique mais de sa simplicité ressort à la fois un trait précis et efficace. Malgré tout la mangaka aurait pu insister sur les caractéristiques physiques adultes de ses personnages pour accentuer leur rajeunissement.  Les personnages sont expressifs. L’humour est au rendez-vous et on se laisse entrainer dans cette comédie où l’on est prêt à imaginer les pires quiproquos et maladresses entre le héros et ses camarades de classe.

Le travail de Ki-oon est très bien réalisé et les couleurs sont très bien restituées. Cela contribue grandement à alléger l’ambiance et à faire un ce premier tome un tome d’ouverture réussi.

Auteur : Sho Shibamoto
Format : 14 x 22 cm – 240 pages – Couleurs
Editeur : Ki-oon
EAN : 978-2355927980
Prix : 15 €
Date de sortie : 26 mars 2015

[/tab]

[end_tabset]

Ender

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.