Home » A la une,AUTOUR DU LIVRE,Cinema et Series,SECTION JEUNESSE » [Vu !] Moi, moche et méchant 3, les Minions toujours aussi mignons ?

[Vu !] Moi, moche et méchant 3, les Minions toujours aussi mignons ?

CINÉMA / FILM D’ANIMATION – En 2010 la franchise Moi, moche et méchant faisait irruption sur nos écrans de cinéma. Success story incroyable, un brin impertinente, le film est produit par Illumination et réalisé par deux français Pierre Coffin et Chris Renaud. En 2017 avec Moi, moche et méchant 3, l’aventure s’essouffle ? 

Suite à un énième raté dans la capture du super méchant Balthazar Bratt, ancien enfant star de la télé devenu has been à l’adolescence et rancunier avec Hollywood, le couple d’agents Gru et Lucy se fait renvoyé de la Ligue contre les malfaisants. Un coup dur pour Gru qui perd sa raison d’être depuis qu’il se refuse à être méchant. La découverte de son frère jumeau et sa volonté de retrouver son poste vont le mener à faire ressortir une pincée de sa méchanceté pour réussir le coup parfait pour la capture de Bratt.

Quand ils débarquent au cinéma, Moi, moche et méchant rencontre un incroyable succès aidé par le capital sympathie développé autour des Minions, ces petites créatures jeunes en forme de gélule qui sont au service du super-vilain Gru. Le deuxième opus battra à son tour des records d’audience toujours soutenu par des Minions survoltés. Aujourd’hui, personne n’ignore qui sont les petites stars jaune banane même sans avoir vu l’un des épisodes. Au final si les scénarii se bordent à des histoires proches des canons du genre dans le monde du cinéma d’animation à gros budget concurrentiel face aux géants Disney et  Dreamworks, ils déclenchent un succès phénoménal au-delà des salles.

Surfant sur la vague des créatures mignonnes et un peu bécasses, les Minions sont destinés à leur création à n’être que des personnages secondaires qui baragouinent un gloubi boulga polyglotte en s’agitant. Les Minions sont régressifs mais facétieux et font rire même les adultes !

Moi, moche et méchant 3 s’inscrit parfaitement dans cette lignée. Gru, sa femme Lucy, les filles et bien sûr une horde de Minions forment une famille attachante et rafistolée qui s’est construite au fil des films. Elle s’agrandit avec l’arrivée de Dru, le frère jumeau de Gru.
Loin d’être original, on passe un bon moment. Ce troisième opus est malgré tout un peu bancal. Il tient plus de la succession de sketches qu’on peut visionner séparément que d’une histoire vraiment bien élaborée. Les gags s’enchaînent, les situations prévisibles mènent irrépressiblement à une fin prévisible. Heureusement, le duo des fillettes Edith et Agnès qu’on retrouve avec plaisir, apporte de la fraîcheur, ainsi que la musique et les références aux années 80 !

Bref, un scénario mince mais une authenticité retrouvée grâce aux personnages qui parviennent à éviter l’ennui aux spectateurs déjà trop habitués à la licence qui peine à se renouveler.

A voir en famille, ça tombe bien ce sont les vacances et l’automne en été c’est maintenant !

Moi, moche et méchant 3, Affiche

Moi, moche et méchant 3
Date de sortie : 5 juillet 2017
Réalisation : Pierre Coffin, Kyle Balda, Eric Guillon
Production : Paramount Pictures, Illumination Entertainment
Distributeur France : Universal Pictures International France
Comédiens de doublage : Gad Elmaleh (Dru/Dru), Audrey Lamy (Lucy), David Marsais (Balthazar Bratt)
Genres : Animation, Aventure, Comédie
Nationalité : Américain

 

 

 

 

 

About the author