[Vu !] Imitation Game, le film à voir.

CINEMA – Imitation Game de Morten Tydlum retrace la vie et le principal accomplissement du mathématicien de génie Alan Turing. Biopic efficace, c’est surtout la performance de Benedict Cumberbatch qui est particulièrement saisissante.

IMITATION-GAME-Affiche-France1940 – Le britannique Alan Turing passionné par la cryptologie est aussi doué que difficile à vivre. En génie des mathématiques, lorsqu’il s’attaque à Enigma, c’est dans le défi que réside sa principale motivation : casser le code de cryptage mis en place par les nazis. En pleine Seconde Guerre Mondiale, l’armée fait appel à Alan Turing pour venir à bout de ce code réputé infaillible et dont le cryptage change tous les jours à minuit. A la tête d’une équipe composée de linguistes, champions d’échecs et d’agents du renseignement, Alan Turing travaille d’arrache pied pendant deux ans. C’est en concevant un calculateur unique en son genre qu’Alan Turing viendra au bout du code, inventant par la même occasion ce qu’on allait ensuite appeler le premier ordinateur. Homosexuel, Alan Turing paiera après la guerre le prix fort sa différence dans l’Angleterre puritaine.

Adaptation du roman d’Andrew Hodges (Alan Turing ed. Michel Lafon) Imitation Game est une biopic classique mais néanmoins tendu. Le rythme est soutenu et chaque seconde compte. Homme d’exception, Alan Turing était un génie tourmenté et incompris, rejeté par la société. Le film débute sur une enquête pour percer un secret et en creusant découvrir un autre encore plus mieux enfoui. Alan Turing était un homme que sa sexualité mettait hors-la-loi. Ce fut l’un des martyres persécutés pour son homosexualité dans l’Angleterre d’après-guerre. La fin on la connait avant de voir le film, condamné à la castration chimique pour perversion homosexuelle en 1952, il se suicidera deux ans plus tard dans l’indifférence. Tenu au secret défense, C’est un homme dont le plus grand secret aura été de cacher son implication dans le décryptage du code Enigma maintenu secret pendant plus de cinquante ans après la chute du IIIe Riech.

Au cinéma Alan Turing est campé par un Benedict Cumberbatch saisissant. L’acteur incarne son personnage. Nuancé, subtile et sensible, le surdoué Alan Turing longtemps condamné par la société a été réhabilité qu’en 2013 par la Reine d’Angleterre. Imitation Game rend hommage à cet homme. Le film construit sur trois temporalités différentes est assez classique mais permet de dévoiler et déchiffrer avec pertinence et sans pathos ce personnage incontournable de l’Histoire de la Seconde Guerre Mondiale.

Le film passionne. Benedict Cumberbatch est génial. Son regard, son charisme font d’Alan Turing est un homme fascinant, un analyste implacable dénué d’empathie mais pourtant sensible au point de nommer sa machine qui a pour but de réfléchir comme le ferait un humain le nom de son premier amour. Face au pouvoir qu’il déteint lorsqu’il est enfin capable avec son équipe le décoder les messages de l’ennemi, c’est encore son implacable capacité de détachement analytique qui prend le pas. Comment agir sans dévoiler son jeu aux nazis ?

Imitation Game de Morten Tildum reste fidèle à la vie d’Alan Turing et son portrait en fait un être mal aimé et peu enclin à se rendre aimable. Incontournable.

 

Ender

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.