Home » A la une,Ados,SECTION JEUNESSE » [Lu !] Divided, le chasseur devient la proie ?

[Lu !] Divided, le chasseur devient la proie ?

THRILLER / DYSTOPIE – West Grayer est de retour. La tueuse à gages libérée de son double a décidé de reprendre sa vie en main et de laisser son sordide passé derrière elle. Malheureusement, il y a des offres qui ne se refusent pas dans Divided.

Divided_couvA Kersh chaque enfant naît avec un double génétique. Une fois activés ils doivent s’entretuer et seul un peut en sortir gagnant sous peine de se voir tous deux condamnés. West Grayer, elle, a vaincu son Alt au bout d’un mois long et douloureux. Elle a gagné sa place et le droit de vivre dans la ville fortifiée de Kersh. Désormais accomplie, la jeune femme a fait une croix sur son passé de Chasseuse et commence à entrevoir l’avenir avec plus de sérénité en compagnie de Chord. Mais West est hanté par son passé. Celui-ci ressurgit d’ailleurs sous la forme d’une proposition alléchante. Une offre qui ne se refuse pas. Le Conseil lui demande de reprendre du service et d’assassiner les trois doubles d’enfants de hauts membres du Conseil en échange de la promesse que ses futurs enfants ne seront pas soumis à la loi de Kersh et naitront sans Alt. La Chasseuse ne tarde pas à refaire surface mais elle comprend aussi que le prix pour sa liberté sera plus cher que prévu.

Elsie Chapman reprend le monde qu’elle a mis en place dans Dualed. Malgré son manque de détails et de cohérence, il s’était révélé convaincant et entrainant au point de vouloir lire la suite. Mais que réserve vraiment Divided ? La dystopie c’est tendance. J’aime l’idée. Le monde est sombre, souvent effrayant et un brin tordu. Et surtout plausible. Car c’est bien là l’argument qui fait mouche. Une projection de notre société et de notre monde dans un futur envisagé.

C’est là que le monde de Chapman nous échappe un peu. Le postulat de départ est sympa mais il est dommage qu’elle ne l’ait pas développé davantage. En effet, là où Dualed présentait rapidement le monde imaginé pas son auteur, Divided avait toute la légitimité pour le construire et l’étoffer et nourrir le lecteur de détails nécessaires à le rendre crédible. Elle y parvient partiellement.
Alors certes on en apprend plus sur Kersh et son gouvernement mais cela soulève en même temps de nouvelles interrogations. En effet, des scientifiques sont parvenus à vaincre la stérilité de l’humanité. La société, dirigée par le Conseil, doit assurer le contrôle des naissances pour éviter la surpopulation de Kersh. Soit. Alors pourquoi ne pas simplement autoriser ou non une naissance. Pour avoir une population combattante et prête à affronter un hypothétique ennemi venu de l’extérieur ? Alors au lieu de faire s’entretuer des jumeaux (voire certains se retrouvent accomplis par la mort accidentelle de leur Alts avant même leurs activations) pourquoi ne pas faire combattre tous les jeunes en vase clos et ne s’arrêter que lorsque la moitié d’entre eux sera terminée. Seuls les plus forts auront donc survécus et seront donc de véritables accomplis…
L’univers d’Elsie Chapman n’est d’ailleurs pas sans rappeler celui de Divergente de Veronica Roth (ed. Nathan). Deux villes enclavées derrière une enceinte infranchissable avec pour règle de ne jamais la franchir. Malheureusement on y retrouve le même défaut. Ce qu’il manque le plus aux personnages de Divided, c’est la curiosité. Personne ne semble jamais chercher à savoir ce qu’il se passe au-delà du mur.

Malgré tout, on retrouve donc avec un certain entrain West Grayer qui s’est affirmée. Elle reconstruit en parallèle sa relation avec Chord et ils réapprennent à se connaître en prenant leur temps, marqués tout deux par des épreuves infligées par la politique de Kersh. Sa capacité à combattre et ses facultés aux tirs, elle a fait une force qu’elle transmet désormais en instruisant à son tour les inactifs.  Elle doute toujours mais elle est désormais tournée vers l’avenir. Quand la proposition si alléchante lui tombe dessus, Elsie Chapman nous présente une jeune femme désormais déterminée. Elle a cessé sa fuite en avant et tergiverse assez peu avant d’accepter sa nouvelle mission. Bien que toujours renfermée et hostile même envers ses proches, on s’attache petit à petit à elle et à sa nouvelle mission. Sans garantie, elle se lance à corps perdu dans la chasse de trois Alts l’un après l’autre en s’agrippant désespérément à un rêve.

Elsie Chapman retrouve son rythme qui a tant plu dans Dualed. Dans la lignée du premier tome, l’écriture sans être pointue est fluide et dynamique. Si vous recherchez un univers riche et bien construit, vous risquez d’être déçu. En revanche, si vous avez aimé Dualed et que West vous a touché alors vous prendrez plaisir à la retrouver et à en découvrir un petit peu plus sur elle. Le thriller prend le pas sur la dystopie classique et la révolte populaire à laquelle on pouvait s’attendre. Passé le sentiment de déjà-vu dû à la traque menée par West, il est agréable de constater que l’auteur parvient à ménager le suspense et à distiller tout au long du roman des éléments de rebondissements.
La psychologie des personnages est plus travaillée et l’on sent que l’auteur invite à la réflexion à travers les errements de sa jeune héroïne.

Au final Divided tient ses promesses. On pouvait en espérer encore plus. La fin de Divided laisse des questions en suspens et surtout une furieuse en envie de regarder derrière le mur.


Auteur : Elsie Chapman
Série : Dualed
Format : 375 pages
Editeur : Lumen Editions
Genre : Thriller fantastique
EAN : 978-2371020221
Prix : 15 €
Date de sortie : 2 octobre 2014

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.