Home » ENTERTAINMENT,Jeux video » Isart Digital annonce que les futures tendances du jeu vidéo seront coopératives et narratives

Isart Digital annonce que les futures tendances du jeu vidéo seront coopératives et narratives

TENDANCE – ISART DIGITAL, école internationale proposant des formations diplômantes préparant aux métiers du jeu vidéo et de l’animation 3D-FX, a dévoilé ses future tendances du jeu vidéo par l’intermédiaire des différents projets de fin d’études réalisés par sa promotion 2019. 

Comme chaque année, l’école a organisé le Video Game Jury le mois dernier à Paris, événement durant lequel les élèves et futurs professionnels de l’industrie ont pu présenter leurs projets de fin d’études à un jury de professionnels. Une occasion unique d’observer les tendances impulsées par de jeunes créateurs qui impacteront certainement l’avenir de l’industrie vidéoludique.

Plus que multijoueur, le jeu est à la coopération

Sur les dix jeux présentés, la moitié est de nature coopérative. Comment comprendre cet engouement ? Selon Charlotte Lavergne, Directrice pédagogique Jeu Vidéo chez ISART DIGITAL, « Il ne faut pas oublier que la génération actuelle a grandi avec les jeux en ligne, qu’ils soient massivement multijoueurs ou orientés party game. La sociabilisation via et par le jeu vidéo est un phénomène souvent recherché. Ce qui s’illustre comme une tendance chez ISART, peut également être un indicateur sur la typologie de jeux que le public pourrait être amené à découvrir dans les années à venir ».

Deux jeux illustrent particulièrement cette tendance coopérative

KOMRAD : Très novateur dans son approche, KOMRAD peut aussi bien être assimilé à un jeu vidéo qu’à un escape game, tant son approche est basée sur l’expérience et la tension coopérative. Dans ce jeu à deux joueurs, il est nécessaire de désamorcer une bombe en moins de dix minutes. Pour cela l’un des deux joueurs incarne un mini-chien robot chargé d’évoluer au sein des entrailles du mécanisme de l’explosif dans un jeu de plateforme en 2D. Il sera régulièrement bloqué par son environnement sur lequel son coéquipier pourra alors influer en manipulant directement la bombe depuis l’extérieur, celle-ci prenant la forme d’un périphérique physique à taille humaine et réalisé sur mesure ! Les deux joueurs étant isolés, la communication est primordiale pour le succès de l’opération.

 

STARCHEAP : Très orienté party game, le jeu à la direction artistique fun et cartoon accueille 4 joueurs en coopération. En équipe, ils n’ont que quelques minutes pour s’échapper d’une plateforme sur le point de s’effondrer, en veillant à ne pas déséquilibrer leurs coéquipiers. Pour cela, il leur est nécessaire de récupérer intelligemment les ressources autour d’eux, afin de construire ensemble un vaisseau de fortune. Pendant que certains portent les matériaux seuls ou à plusieurs, d’autres rééquilibrent la plateforme par leur positionnement stratégique.

 

Une tendance narrative et contemplative du côté des jeux solo

La seconde partie des jeux réalisés sont des expériences solitaires. KATANGA, récompensé cette année par le Grand Prix du Jury, illustre parfaitement la tendance par sa direction artistique réussie, sa narration bien ficelée, plongeant le joueur au sein d’un Congo belge dystopique et effrayant où l’âme est devenue une ressource énergétique. Le joueur incarne la victime d’une machine à extraire l’âme et doit utiliser ses nouveaux pouvoirs pour survivre à une créature monstrueuse, son alter ego, pour recouvrer son intégrité.

« Cette catégorie de jeu se démarque par la touche très cinématographique qu’elle injecte à une expérience vidéoludique. La narration des livres, des comics, des films et maintenant des jeux vidéo est une culture remise au centre de la volonté de divertissement. La tendance d’un gameplay au service de la narration et non l’inverse caractérise plus encore les envies des futurs professionnels ISART et nous laisse percevoir un futur allant encore plus loin dans la lignée de la construction scénaristique dans le jeu vidéo » conclut Charlotte Lavergne.

 

Source : communiqué

About the author

Ender

Claire "Ender" a fait de la communication son métier. Si sa curiosité professionnelle l'a poussée à créer son blog, c'est bien sa passion de la culture et de l'entertainment qui la motive à le développer au quotidien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.