[Lu !] Q, tome 1 – Ki-oon

[tab name= »Fiche »]

Titre : Q
Scénario : Tatsuya Shihira
Dessin : Tatsuya Shihira
Éditeur : Ki-oon
Format : 13 x 18 cm – 194 pages
Collection : Seinen
Genre : Science-fiction, Aventure
Date de sortie : 25 février 2016
EAN : 978-2-35592-942-7
Prix : 7,90€
Nb de volumes : 4 (série terminée)

Q[KU] © 2014 by Tatsuya Shihira / SHUEISHA Inc.

 

Résumé éditeur

Voilà déjà dix ans que, dans un monde désormais en ruines, une mystérieuse sphère, Solaris, est apparue dans le ciel. Créature d’une autre dimension ou envoyé des dieux missionné pour punir les humains ? Nul ne le sait. Une seule certitude : la regarder en face provoque sur terre l’apparition immédiate d’œufs géants qui donnent naissance en quelques heures à des monstres effrayants, les Demis, détruisant tout sur leur passage. L’humanité en est réduite à vivre dans la crainte, échine courbée et yeux rivés au sol.
Le jeune Rem Serizawa, voyou au grand cœur qui peine à assurer la survie du groupe d’orphelins dont il s’occupe, tombe un beau jour sur une petite fille qu’il sauve in extremis des griffes d’un de ces monstres. Mais l’enfant cache un pouvoir incroyable : c’est une extraterrestre capable de dévorer les Demis ! Très vite, la fillette va attiser les convoitises des organisations qui luttent pour la destruction de Solaris…

 

Les volumes de la série

[/tab]

[tab name= »Critique »]

MANGA – Un monde post-apocalyptique, une mystérieuse sphère du nom de Solaris, une gamine au design sympa et aux pouvoirs peu conventionnels, Q a, a priori, tout pour séduire. Plongée dans le premier tome de cette série publiée chez Ki-oon.

Voilà déjà dix ans que, dans un monde désormais en ruines, une mystérieuse sphère, Solaris, est apparue dans le ciel. Créature d’une autre dimension ou envoyé des dieux missionné pour punir les humains ? Nul ne le sait. Une seule certitude : la regarder en face provoque l’apparition immédiate sur terre d’œufs géants qui donnent naissance en quelques heures à des monstres effrayants, les Demi, détruisant tout sur leur passage. L’humanité est réduite à vivre dans la crainte, échine courbée, et regard fixé au sol. Le jeune Rem Serizawa, voyou au grand coeur qui peine à assurer la survie du groupe d’orphelins dont il s’occupe, tombe un beau jour sur une petite fille qu’il sauve in extremis des griffes d’un de ces monstres. Mais l’enfant cache un pouvoir incroyable : c’est une extra-terrestre capable de dévorer les Demi ! Très vite, la fillette va attirer le regard et les convoitises des organisations qui luttent pour la destruction de Solaris…

Le volume commence de fait très bien : projeté dans l’action, le lecteur est immédiatement immergé dans ce monde futuriste et découvre très rapidement les personnages. Le postulat de départ est alléchant, les Demis intéressants. Les premières pages ne sont pas sans nous rappeler les films de monstres à la japonaise, et on adore. Mais certains éléments viennent entacher cette première impression positive.

Tout d’abord, le dessin est loin d’être homogène. Alors que l’on a le droit à des backgrounds très bien dessinés, représentant des villes en ruine particulièrement réussies, les personnages sont représentés très (trop) simplement et ne brillent pas par leur beauté. Cela entraîne un manque de charisme des personnages humains principaux. De plus, la surabondance de gags et de mimiques surprend : on s’attendait à un seinen post-apocalyptique sérieux, à une atmosphère sombre, mais l’angoisse est bien loin, et c’est plutôt l’humour qui est au rendez-vous. Ce décalage déçoit et minimise considérablement l’impact dramatique de la situation. Par ailleurs, les rapports entre les personnages sont trop survolés, mais, s’agissant d’un premier tome, ce n’est pas étonnant. On aurait pu néanmoins espérer un peu plus de profondeur dans le cas des protagonistes principaux. Si les Demis sont convaincants, l’ensemble apparaît trop caricatural et ne convainc pas.

Terminons par Q, le mystère du manga… Si ses pouvoirs de dévoreuse sont extrêmement intéressants, en revanche son traitement manque d’originalité. Une petite fille hyper forte, hyper « cute », qui ne sait dire au départ qu’un seul mot, c’est du déjà-vu. Bien que ses interventions soient impressionnantes, elles nous laissent un peu sur notre faim. Espérons qu’elle gagnera en originalité dans les prochains tomes. Mais ne boudons pas notre plaisir : la voir dévorer sans broncher un monstre immense, c’est juste dingue. Et on ne veut qu’une chose, en savoir plus !

Le mystère de la nature de Solaris, des Demis et de Q sont les principales qualités de ce premier tome. Si l’univers est davantage exploité dans le prochain volume et si les personnages gagnent en profondeur (et en sérieux), alors Q peut devenir une bonne série seinen.

Scénario : Tatsuya Shihira
Dessin : Tatsuya Shihira

Format : 13 x18 cm – 194 pages – n&b
Éditeur : Ki-oon
EAN : 978-2-35592-942-7 
Prix : 7,90 €
Date de sortie : 25 février 2016

[/tab]

[end_tabset]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.