Home » A la une,Art, Cinéma, Musique,CULTURE ET SOCIETE,Events » [Vu !] J.R.R Tolkien à la BnF

[Vu !] J.R.R Tolkien à la BnF

EXPOSITION – La Bibliothèque nationale de France accueille une exposition surprenante à Paris jusqu’au 16 février 2020, consacrée à l’auteur britannique J.R.R Tolkien, considéré comme l’un des maîtres incontestés de la Fantasy. C’est la première fois que la BnF consacre une exposition à un auteur étranger dont elle ne possède aucun manuscrit. Elle y conjugue habilement les archives prêtées par la Bodleian Librabry, le service de bibliothèque de l’Université d’Oxford où Tolkien a d’abord été étudiant avant d’y enseigner, et par la Marquette University, dont un ancien directeur, fan de Tolkien, lui a directement acheté ses manuscrits dès 1957, avec ses propres collections consacrées au merveilleux. C’est parti pour la visite de Tolkien, voyage en Terre du Milieu.

L’exposition est scénarisée en deux grandes parties. D’abord, vous voyagerez en « Terre du milieu », en entrant par la « Comté ». Pour les lecteurs de Tolkien ou les amateurs des adaptations de Peter Jackson, ces noms sembleront familiers. Pour les novices, il s’agit du monde façonné pendant près de six décennies par Tolkien, qui servira de cadre à ses récits les plus célèbres, Le Hobbit et Le Seigneur des anneaux, une sorte d’Europe du nord fantasmée. Manuscrits pavés de petits dessins, tapisseries d’Aubusson reproduites à partir de ses aquarelles, objets de toutes sortes (armures, épées, bijoux…) et petits extraits filmés où Tolkien vous explique en personne sa pensée, vous aident à cheminer avec quelques très belles surprises comme l’arbre aux langues, sorte d’arbre généalogique des langues de la Terre du Milieu que Tolkien, éminent philologue, a scrupuleusement élaborées ou encore cet incroyable et immense jeu d’échec en ivoire dit « de Charlemagne » qui fait immédiatement penser à Harry Potter mais… on s’éloigne du sujet. D’abord donc la douce « Comté » aux allures de campagne anglaise, puis les territoires elfiques, origine et mémoire de la « Terre du Milieu », les royaumes sous les montagnes des nains, les forêts chères au cœur de Tolkien qui a toujours rêvé de pouvoir communiquer avec les arbres, le « Rohan » où l’on naît quasiment à cheval, le « Gondor » à la splendeur perdue, l’« Isengard » où le mage Saruman trame de sombres complots, l’effrayant « Mordor » où Sauron a forgé l’anneau de pouvoir et enfin le « Valinor » où se réfugient les elfes immortels, las de la guerre.

 

La deuxième partie est consacrée à l’homme qu’était J.R.R Tolkien. Pas seulement l’inventeur de langues et le créateur de monde, l’érudit, spécialiste mondialement reconnu des littératures médiévales anglaises et européennes ou le jeune étudiant à Oxford devenu professeur mais surtout, l’incroyable père qu’il était pour ses quatre enfants. Car à l’origine, ses merveilleux récits n’étaient pas destinés à publication mais à les distraire. C’est dans les tranchées de la Somme en 1916 qu’il a commencé à rédiger Le Livre des contes perdus, terrassé par la fièvre, puis Le Hobbit qui se poursuivra par un récit plus adulte, Le Seigneur des anneaux car ils ont grandi. Un père fabuleux qui écrivait chaque année une lettre illustrée venant du Pôle Nord où le père Noël se racontait. Quand Le Seigneur des anneaux est édité, J. R. R. Tolkien confiera « avoir exposé son cœur » dans le livre.

 

Alors que dès les années 1960, les livres de Tolkien faisaient un tabac Outre-Manche et Outre-Atlantique, il a fallu attendre 1972 pour que Le Seigneur des anneaux soit traduit en français. Mieux vaut tard que jamais. Le troisième fils de Tolkien, Christopher, à qui il a confié son testament littéraire, a fourni un incroyable travail de reconstitution de textes inédits ce qui a permis la publication de nombreux autres livres, récits, contes, poèmes…  Une œuvre foisonnante et fascinante à découvrir tant pour leur qualité littéraire que pour l’incroyable et rigoureuse mythologie inventée par le perfectionniste qu’était Tolkien. La BnF offre une plongée accessible dans son univers, qui saura intéresser les adultes comme les enfants. Et si vous souhaitez mieux connaître l’auteur, je vous invite à voir le film biographique Tolkien réalisé l’an dernier par le réalisateur finlandais Dome Karukoski avec Nicholas Hoult.

 

Informations pratiques
Du 22 octobre 2019 au 16 février 2020
Bibliothèque François-Mitterrand
Quai François Mauriac,
75706 Paris Cedex 13
Info : www.bnf.fr
Horaires et tarifs
Tarif plein : 11 €
Tarif réduit : 9 €
Gratuit avec le Pass BNF Lecture/Culture
Du mardi au dimanche : 10h > 19h
Nocturne le jeudi : 10h > 21h
Fermé le lundi et les jours fériés. Fermeture des caisses à 18h, à 20h le jeudi.

 

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.